Le bureau tient salon

Actualit├ęs - 05 oct. 2021

…et les sièges (sociaux) aussi lors de Workspace, salon du design, du mobilier et de l’aménagement des espaces de travail, qui ouvre ses portes ce mardi à jusqu’à jeudi 7 octobre, au Parc des Expositions de la  Porte de Versailles. Laurent Botton, directeur de la manifestation, donne le pouls de cette édition 2021 et définit les  tendances fortes à découvrir sur les stands des 275 marques françaises et internationales.

Archi-Cultures : Workspace Expo est l’un des grands salons européens de son secteur : quelle est la part des exposants et des visiteurs internationaux ? Est-elle en progression ?

Laurent Botton : « Depuis 3 ans, la progression des exposants internationaux est spectaculaire, puisqu’elle atteint plus de 40%, notamment du fait de la présence des Italiens, des Portugais, des Néerlandais, des Belges, des Allemands, des Autrichiens, ainsi que de plus en plus de Néozélandais, d’Américains, de ressortissants de l’Europe du Nord et de l’Est. Du côté des visiteurs, le salon, en tant que deuxième marché européen, attire les grands décideurs venus de toute la France, en provenance des régions (30%) et d’Ile-de-France (70%), ainsi que des pays limitrophes, tels le Luxembourg, la Suisse.

Cette année encore, malgré le décalage du salon et les contraintes, nous enregistrons une progression de 20% du nombre d’exposants.

Archi-Cultures : Quoi de neuf dans les espaces de travail ?

Laurent Botton : La crise sanitaire que nous avons vécue, je parle au passé car j’espère qu’elle est derrière nous, nous a obligé à revoir certaines données en termes d’espace de travail. La place accordée aujourd’hui au facteur humain amène les concepteurs des espaces de travail à se préoccuper d’éléments peu pris en compte jusqu’ici, à savoir l’acoustique, la qualité de l’air et la lumière. Et pourtant ils contribuent pleinement à la qualité de vie au travail, au plaisir du collectif et à l’envie d’aller au bureau. Désormais, ils sont intégrés dès la conception du projet et, pour les espaces existants, de nombreux outils technologiques permettent une remontée d’informations en temps réel pour une correction immédiate. D’autant que le confort de travail est devenu, notamment pour les Millennials, un outil de communication et de ressources humaines de premier plan. Le télétravail également : il s’est invité de façon « forcée ». Il commande des adaptations.

Quelques tendances de l’édition 2021

Des bruits atténués

Le bruit est la première nuisance dans l'open space (INRS ; Institut National de Recherche et de Sécurité) es espaces ouverts de travail -« open space », « desk sharing » et « flex office »-, destinés à favoriser la communication et gagner en surface, accusent aujourd'hui de sérieuses faiblesses en termes d'acoustique : le bruit et les nuisances sonores sont causes de fatigue et de stress, impactent la qualité de vie au travail, perturbent la communication verbale et détournent l'attention (Journée Nationale de l'Audition 2019). Il est donc devenu nécessaire d'aménager les espaces pour pouvoir s'entendre et se concentrer. De nombreuses solutions existent pour réduire les nuisances sonores, telles que cabines, mobilier avec cloisons, plafonniers, revêtements muraux, écouteurs et luminaires.